Comment s’alimenter pour une bonne hydratation de la peau ?


Il est vrai que l’on pense facilement à bien hydrater sa peau avec des crèmes de jour, des crèmes de nuit, des laits pour le corps et c’est déjà bien ! Mais saviez-vous qu’il est tout aussi important d’hydrater sa peau « de l’intérieur » ?


Notre peau est constituée de trois couches que sont l’épiderme (couche superficielle), le derme (couche intermédiaire) et l’hypoderme (couche profonde). Elles forment une couche protectrice que l’on appelle également la barrière cutanée. Cela signifie qu’elle nous protège des « agressions » de l’environnement mais que de ce fait, étant au contact direct de l’air, elle est mise quotidiennement à rude épreuve. Le soleil, le vent, les températures basses, les microbes, la pollution mais également le tabac, l’alcool, le stress, les chocs, les traitements médicamenteux, les savons « agressifs » ou douches et bains trop chauds à répétition, etc sont autant d’éléments qui la malmènent. Ces derniers vont venir augmenter le stress oxydant et donc accélérer le vieillissement prématuré de la peau.


En hydratant bien votre peau vous limitez les rougeurs, les tiraillements, les tâches, les démangeaisons et vous lui donnez un coup de pouce pour le renouvellement cellulaire et le maintien de son élasticité.


Pour hydrater au mieux sa peau, il est important de savoir qu’elle est constituée de 70% d’eau et également de 2% de lipides. Ces derniers sont tout aussi importants puisqu’ils vont former, via le sébum notamment, un film hydrolipidique protecteur. Plus simplement, il s’agit de petites molécules protectrices renfermant à la fois eau et graisses pour nous protéger des agressions extérieures. Cela nous permet de comprendre qu’il va être important de s’hydrater avec de l’eau mais également d’intégrer dans les repas de bonnes huiles végétales pour faire bénéficier à son organisme d’acides gras de qualité.


Parmi les différents acides gras, il en existe qui sont dit « essentiels ». Cela signifie que notre corps ne peut pas les synthétiser et qu’il est nécessaire qu’ils soient apportés via l’alimentation. Nous parlons ainsi des oméga 3 et 6.

Toutefois, il est important de prendre en compte le fait que nous consommons globalement trop d’omégas 6 par rapport aux omégas 3 ce qui déséquilibre les proportions recommandées. Vouloir prendre soin de sa peau c’est alors aussi l’occasion de prendre soin de son organisme de manière globale, et de rééquilibrer ce rapport. Orientez-vous vers une alimentation riche en omégas 3, et plus particulièrement vers une alimentation anti-inflammatoire et donc végétale.

Ainsi, vous pouvez alterner les différentes huiles de lin, de noix et de colza, en plus de l’huile d’olive qui est quant à elle riche en omégas 9. L’avantage supplémentaire c’est que ces huiles contiennent également de la vitamine E qui est un puissant antioxydant et favorise aussi l’hydratation de la peau en surface.


Les huiles riches en omégas 3 ne doivent pas être chauffées. L’idéal est donc de les ajouter dans des plats froids ou directement dans votre assiette, après cuisson. L’huile d’olive pourra quant à elle être utilisée en cuisson.

Vous pouvez compléter votre consommation d’omégas 3 avec des noix ainsi que des graines de lin à parsemer dans vos salades, porridges, mueslis, yaourts ou toute autre préparation.


Toujours dans l’idée d’une bonne hydratation et d’une peau aussi repulpée que possible, il est important de s’orienter vers les fruits et légumes frais composés en moyenne de 85 à 90% d’eau.

L’idéal est de les choisir issus de l’agriculture biologique afin d’éviter d’ingérer tout pesticide ou autre composant toxique indésirable. Pour bénéficier au maximum de leurs nutriments et notamment de leurs vitamines et minéraux, il est important de les sélectionner de saison. Enfin, si le mieux est de consommer les fruits frais crus et entiers, les légumes peuvent être consommés crus ou cuits (attention à tout de même éviter la sur-cuisson, et à les garder tendres et croquants).