top of page

Que penser des boissons énergisantes ?


Elles revendiquent le regain d’énergie qu’elles procurent en agissant sur le système nerveux, mais quels sont leurs effets sur l’organisme ? Sont-elles bonnes pour votre santé ? On décrypte tout pour vous dans cet article !


Les ingrédients des boissons énergisantes


Les boissons énergisantes ont en commun leurs ingrédients principaux et se différencient par quelques autres substances d’ajout, différentes selon les marques.


Ainsi, on peut retrouver dans une cannette de boisson énergisante :


- de la taurine (remplacée par de l’arginine dans certaines préparations)

- de la caféine

- du sucre

- du glucuronolactone

- des vitamines du groupe B

- des extraits de plantes (ginseng, guarana, …)


Quels effets recherchés avec des boissons énergisantes ?


Les boissons énergisantes sont principalement consommées pour leurs vertus dans la lutte contre la fatigue et le manque d’énergie. Toutes ces boissons contiennent de la caféine qui, selon les différentes marques, jouerait un rôle de booster d’énergie et permettrait même de mieux supporter une charge de travail physique ou intellectuelle importante.


Il semblerait que les boissons énergisantes accentuent les capacités intellectuelles et mettent l’organisme en alerte. En effet, le temps de réaction serait diminué et les sens développés et constamment en alerte.


Il faut savoir que certaines marques n’hésitent pas à mettre en avant des propriétés de leur boisson, non vérifiées scientifiquement.

Une marque très connue indique sur sa cannette « boisson fonctionnelle, spécialement conçue pour les périodes de stress et de tension physique et psychologique » et « booster votre énergie et votre concentration ». Ces deux mentions ont été interdites en France, puisque la marque n’a pas pu fournir de données scientifiques, appuyant leurs dires.

Enfin, la boisson énergisante serait également consommée pour ses propriétés antioxydantes et détoxifiantes.


La surveillance des autorités de santé sur les boissons énergisantes


Ces boissons sont suivies de très près par l’ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) depuis plusieurs années. En effet, en 1996, la commercialisation des boissons énergisantes avait été interdite par le Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France.

A partir de cette date, l’ANSES a décidé de mener des études sur les différents ingrédients des boissons énergisantes et notamment la taurine et le D-glucuronolactone qui affecteraient le système neurologique ainsi que la fonction rénale.


Par ailleurs, des études rapprochant la consommation de boissons énergisantes et la pratique d’une activité sportive ou encore la consommation d’une boisson alcoolisée ont amené des suspicions de risques avérés mais n’ont pas permis de démontrer formellement le risque de ces boissons. Ces dernières ont donc été à nouveau autorisées à la vente sur le territoire français en 2008.

Cependant, dès cette date, l’Institut National de Veille Sanitaire (INVS) a mis en place une surveillance d’effets indésirables qui a été relayé par un dispositif de « Nutri-vigilance » mis en place par l’Anses en 2009.


Les ingrédients des boissons énergisantes et leurs effets


La taurine : Elle est un dérivé d’acide aminé soufré que l’on trouve naturellement dans le corps humain ou chez l’animal.

Des études montrent qu’une toxicité est « possible » et non « certaine » car le centre antipoison n’a pas pu établir de lien direct entre la taurine et une toxicité avérée, mais le manque de données est tellement important à ce sujet que l’on ne peut pas non plus affirmer son innocuité.

Ainsi, il a été établi une possible action au niveau des glandes thyroïdes notamment sur le poids de la thyroïde, ainsi que sur la TSH, qui est l’hormone qui stimule la thyroïde.


Toutefois, la taurine semble délétère pour l’organisme, uniquement lorsqu’elle est consommée en quantité trop importante. En effet, elle joue un rôle de neurotransmetteur, participe à la composition des acides biliaires et augmente la contractilité des muscles et du cœur. Mais deux cannettes de boisson énergisante contiennent 10 fois plus de taurine que ce que peut nous apporter notre alimentation. Cependant, aucun chiffre n’est exact puisqu’il n’existe pas d’apport journalier recommandé officiel en taurine.


La caféine : Il faut savoir qu’en moyenne les boissons énergisantes contiennent 32 mg de caféine pour 100 ml de boisson, tout en tenant compte que le volume des boissons varie de 250 à 473 ml. En comparaison, un expresso de 100 ml contient en moyenne 170 mg de caféine.

D'après les principales marques de boissons énergisantes, la caféine est mise en avant pour ses effets stimulants, notamment sur nos fonctions cognitives, et permettrait donc d’améliorer notre concentration et d’accroitre notre vigilance.


Cependant, ces marques oublient de mettre en garde sur la consommation excessive de caféine, sur ses effets délétères sur le cerveau et plus globalement sur le corps humain.

La caféine peut entraîner une accélération du rythme cardiaque avec de possibles palpitations, une stimulation du système nerveux central avec une augmentation de la vigilance mais également de l’anxiété, une broncho-dilatation et une stimulation respiratoire.


La caféine provoque également une augmentation de la concentration de calcium disponible dans les cellules. Le calcium ayant un rôle dans la contraction musculaire, cela augmente cette dernière.

La caféine peut aussi être impliquée dans l’augmentation des sécrétions digestives et avoir un léger effet diurétique.


Le glucuronolactone : C’est une molécule dérivée du glucose et plus particulièrement de l’acide glucuronique. Le glucuronolactone est utilisé dans l'alimentation et notamment dans les boissons énergisantes où il est présent à forte dose. Une cannette de boisson contient en moyenne 600 mg de glucuronolactone, soit 600 jours d’apport alimentaire.

Les études faites à son sujet restent encore floues, mais si certaines d’entre elles mettent en avant ses propriétés de stimulation des capacités intellectuelles, notamment au niveau de l’augmentation de la concentration et de la mémoire ou encore son action similaire à un antidépresseur, cela n’a pas été clairement démontré.

De même pour ses effets néfastes, qui sont encore mal connus mais demanderaient d’être largement approfondis et d’appliquer un principe de précaution. En effet, certaines études mettent en avant le fait qu’à doses élevées, le glucuronolactone provoquerait une toxicité rénale. Cette dernière est évoquée dans de nombreux articles et études mais son mécanisme d’action est encore très peu détaillé.


Les vitamines (souvent du groupe B) : il semblerait qu’elles soient simplement ajoutées pour l’image du produit auprès de ses consommateurs.

Cependant un excès de vitamine peut rapidement devenir nocif pour l’organisme et dans ce cas, pour la vitamine B3, un excès peut être responsable de troubles hépatiques et gastriques, de nausées, de vomissements, de crampes abdominales ou encore de diarrhées.

La vitamine B3 pourrait aussi être ajouté dans les boissons énergisantes pour sa faculté à réduire le risque d’accidents cardiovasculaires (selon des études). Mais ce même risque peut être provoqué un autre ingrédient présent dans les boissons énergisantes : la caféine, lorsqu’elle est consommée à doses élevées.

D’autres propriétés sont associées aux vitamines du groupe B tel que la bonne santé du système nerveux et mental, les fonctions de désintoxications et d’antioxydation ou encore la bonne circulation sanguine. Tant de propriétés qui pourraient éventuellement contrebalancer les effets nocifs des différentes boissons.


Le sucre : notre alimentation devrait contenir maximum 10 % de sucre mais la consommation moyenne est bien supérieure. Or, les boissons énergisantes contiennent une grande quantité de sucre (en moyenne 11g pour 100 ml). La consommation régulière de boissons énergisantes pourrait entraîner de multiples maladies comme le diabète ou l’obésité ainsi que les complications qui en découlent.


Le ginseng et la guarana : ce sont respectivement une plante et un arbuste, aux multiples bienfaits qui pourraient apporter une valeur ajoutée aux boissons ; cependant, les quantités présentes dans ces dernières sont minimes. Cela pourrait donc nous laisser penser que leur présence sert d’argument marketing.


Notre avis sur les boissons énergisantes ?


Malgré le fait que les boissons énergisantes soient à ce jour autorisées en France, leur consommation n’est pas sans risque lorsqu’elle est régulière. Selon l’ANSES, le seuil de toxicité de plusieurs ingrédients est rapidement atteint au-delà de 2 à 3 cannettes par jour.

Nous déconseillons la consommation de ces boissons de manière régulière.

Par ailleurs, ce type de boisson est à proscrire pour les femmes enceintes ainsi que les enfants (mention qui apparait d’ailleurs sur les cannettes de plusieurs marques).

Enfin, les boissons énergisantes ne devraient pas être consommées dans le cadre d’une activité sportive, et encore moins mélangées à de l’alcool.




NOS CONSEILS EN NUTRITION

BESOIN DE CONSEILS NUTRITIONNELS PERSONNALISÉS ? EN SAVOIR PLUS

NOS DERNIERS ARTICLES ET CONSEILS

QUI SOMMES-NOUS ?

Make Me Healthy, c’est une équipe de diététiciennes-nutritionnistes diplômées proposant des rééquilibrages alimentaires adaptés à vos besoins et votre mode de vie, sous la forme de programmes alimentaires uniques, conçus pour vous. Notre plus ? Toutes les consultations de suivi avec nos diététiciennes se font à distance, par téléphone, et nos patients ont accès à une application pour les accompagner au quotidien (accès au programme alimentaires, aux conseils nutritionnels, à +800 recettes...)

bottom of page