Quels poissons consommer ?


quel poisson consommer

La nutrition est un sujet inépuisable et chaque catégorie d'aliment présente son lot de questions : Faut-il manger du poisson ? Est-ce bon pour ma santé ? Pour l'environnement ? Quelles espèces choisir ? De quel type de pêche ?

Nous allons répondre aux principales questions dans cet article :


1. Est-ce que le poisson est bon pour la santé ?

La réponse est oui. Le poisson est une source de protéines (en moyenne 19%) et de lipides de qualité(variant de 1% à 10%, du poisson maigre au poisson gras). Les poissons gras contiennent notamment des acides gras essentiels (qui ne peuvent être synthétisés par l’organisme et qui doivent être apportés par l’alimentation) comme les oméga 3 (EPA et DHA). Le poisson est également source de vitamines du groupe B (notamment B12 et B3) et de vitamines A, D et E (surtout dans les poissons gras) et minéraux : fer, iode, fluor


Il existe les poissons maigres (brochet, colin…), demi-gras (flétan, truite…) et gras (hareng, saumon…).


C’est surtout la consommation de poisson gras qui est recommandée pour leur apport en oméga 3 qui préviennent des maladies cardiovasculaires et réduisent les inflammations.

Les poissons les plus riches en oméga 3 sont les poissons les plus gras comme le saumon, le maquereau, le hareng, la sardine et l'anguille.

D'un point de vue nutritionnel, il est recommandé d'en consommer au moins 2 fois par semaine.


Le poisson est donc bon pour la santé MAIS... un certain nombre de poissons sont contaminés par les eaux dans lesquelles ils vivent. Pour schématiser, les poissons d'eau douce sont surtout contaminés par les PCB (polychlorobiphényles) et les poissons de mer sont eux contaminés par le mercure.


2. Faut-il privilégier les poissons sauvages ou d'élevage ?

Les deux ont des avantages et des inconvénients et le mieux reste donc de varier les origines et types de poissons pour éviter l'accumulation de ces substances dans l'organisme, lui laissant ainsi le temps d'éliminer lui-même ces contaminants et réduisant ainsi l'impact sur la santé.


Le type de pêche est obligatoire sur les étiquettes :


- Les produits d’élevage portent la mention : Élevé en + "Pays d’Origine"

- Les produits sauvages portent la mention : Pêché en + "Zone de pêche"

Concernant les poissons d'élevage, favorisez les filières avec un label de qualité (type Label Rouge) ou BIO (AB) autant que possible. Cela vous permettra également de vous assurer que les poissons que vous consommez ont été élevés dans des conditions « correctes » (taille des installations, nourriture, soins...).


3. Y’a-t-il des saisons pour les poissons ?

Bien sûr, tous les poissons ne sont pas disponibles toute l'année.

Pour exemple :

- En été : thon, sardine, maquereau.

- En hiver : hareng, merlan, limande, églefin, lieu.

- En toute saison : cabillaud, dorade, grondin.

Vous pouvez consulter nos calendriers de poissons de saison


4. Et d'un point de vue environnemental ?

On le sait, la surpêche a vidé les océans et 1 espèce de poissons sur 3 est menacée d’extinction, sans parler des prises « accidentelles » (capture d’espèces non ciblées et parfois vulnérables, comme les tortues, les requins, les raies, les dauphins ou certains oiseaux marins). Il est donc important de se renseigner sur les espèces qui ne sont pas menacées.


Dans cet article vous trouverez la liste des poissons à ne pas consommer, ceux à acheter avec parcimonie et ceux que vous pouvez consommer (ainsi que beaucoup d'autres informations très intéressantes).

D'après ce même article, l'offre du poissonnier du futur sera composée d'huîtres, moules, truites d'élevage, crevettes, sardines, harengs et colin d'Alaska. C'est aussi possible de manger du saumon, mais alors du Pacifique (il se fait rare en Atlantique). Les fruits de mer : calmars, algues marines, krill.


Toutefois, n’ayez pas d’inquiétude. Si vous ne consommez pas de poisson par conviction, goût ou tout simplement par choix personnel, de nombreuses alternatives végétales existent pour vous apporter les protéines, vitamines et minéraux qu’apporte le poisson. La planète nous offre une multitude d’ingrédients extrêmement riches d’un point de vue nutritionnel, il sera toujours possible de trouver des alternatives pour apporter à votre organisme tout ce dont il a besoin pour être en bonne santé.

Article rédigé par Sarah Marin-Maire, diététicienne nutritionniste et co-fondatrice de Make Me Healthy

#conseils

NOS CONSEILS EN NUTRITION

BESOIN DE CONSEILS NUTRITIONNELS PERSONNALISÉS ? EN SAVOIR PLUS

NOS DERNIERS ARTICLES ET CONSEILS