Faut-il "manger bio" pour "manger sainement" ?


C’est une question qui revient très souvent et malheureusement de nombreuses personnes font l’amalgame.

Bien-sûr, nous vous recommandons de vous orienter vers des produits bio de manière générale.

Mais ne vous méprenez pas, même si le label bio interdit certaines substances, tous les aliments bio n’entrent pas dans le cadre d’une alimentation équilibrée quotidienne.

Par exemple, des gâteaux bio seront préparés avec de la farine bio, du lait bio, du sucre bio, du beurre bio… cela n’en reste pas moins des ingrédients énergétiques que nous ne pouvons pas recommander dans une alimentation quotidienne. Il en est de même pour la glace bio, le pâté bio, le chocolat bio, la pâte à tartiner bio, etc. Dans la même idée, des pâtes complètes bio, seront de meilleure qualité, mais manger une assiette de pâtes bio chaque jour ne veut pas dire que vous mangez sainement. C’est l’équilibre sur le repas et la journée que vous aurez, qui vous permettra de manger sainement.


Par ailleurs, les produits industriels bio nécessitent également certains ajouts d’ingrédients/substances non recommandés quotidiennement, ne serait-ce que pour la conservation (sur 50 conservateurs, 8 vont être autorisés en bio), l’aspect esthétique du produit ou encore le goût. Nous pourrons ainsi retrouver du sucre qui n’a rien à faire dans des produits salés, ou encore des acidifiants, du sirop de blé/glucose-fructose, de l’huile de palme, etc. Ce ne sont pas des ingrédients « toxiques », mais des ingrédients que vous n’auriez pas mis dans vos préparations maison.

De même pour les procédés de fabrication comme pour les céréales soufflées qui va décupler l’index glycémique de l’aliment, qu’il soit bio ou non.


Et les industriels parviennent à créer un doute encore plus fort concernant les produits vegan/végétariens et bio. Si dans l’esprit du consommateur le bio est assimilé au « manger sainement », les produits végétarien/vegan bio, le sont deux fois plus. Mais là encore il y a un tri à faire, car tous ces produits ne sont pas à intégrer dans une alimentation quotidienne.


L’exemple que nous prenons souvent est celui du tofu à l’ail de ours que bon nombre d’entre vous connait et apprécie. Il est vendu en tant que substitut de protéine animale. Cependant, lorsqu’on le sort de son emballage, on se rend très vite compte qu’il est enduit de matières grasses. Effectivement en vérifiant la valeur nutritionnelle, le rapport protéines/lipides n’est pas le bon. La quantité de lipides est trop élevée : pour 100g de produit, la limite est à 10g de lipides et dans celui-ci nous sommes à 18g. (N'hésitez pas à relire notre article "Quel tofu choisir" si le sujet vous intéresse).

De même pour les galettes type « quinoa & boulghour » ou encore « tendre carré de blé » vendues en remplacement de la protéine animale ; elles sont souvent riches en glucides et matières grasses et ne contiennent pas suffisamment de protéines. Elles pourraient éventuellement remplacer la source de féculents et de matière grasses, mais pas la protéine du repas. Les alternatives sont une très bonne idée, elles sont nombreuses, il faut simplement bien savoir les choisir et nos diététiciennes sont là pour vous guider et vous aider dans vos choix.


Alors manger bio est bien évidemment ce qu’il y a de meilleur pour votre santé car cela vous permettra de limiter votre absorption de pesticides et autres produits toxiques, mais il reste primordial de sélectionner attentivement vos produits.

L’idéal est de choisir des produits BIO BRUTS et de les cuisiner vous-même. Ainsi vous saurez exactement de quoi sont composés vos plats !


Article rédigé par Sarah Marin-Maire, diététicienne nutritionniste et co-fondatrice de Make Me Healthy

#bio #conseils

NOS CONSEILS EN NUTRITION

Make Me Healthy propose des programmes de rééquilibrage alimentaire sur-mesure et à distance élaborés par une équipe de diététiciennes nutritionnistes et remboursés par les mutuelles

Accompagné par le

logo_instagram.png
logo_facebook_makemehealthy.png